L'ancien du Dynamo Zagreb a eu plus de mal au cours de la deuxième période. Et ça commençait bien pour les locaux, qui allaient bénéficier d'un penalty dès la 9e minute de jeu après une faute de Sabitzer sur Angel Di Maria. L'ancien de la Roma a également remporté quelques duels aériens précieux. / Nous avons eu des occasions que nous n’avons pas concrétisées mais je suis heureux de mes débuts". Le PSG s'est incliné face à Manchester United (1-2) et s'est compliqué la tâche dans ce groupe H, qui comprend également un demi-finaliste de la dernière édition, le RB Leizpig. On a pensé pour les protéger à jouer à 3 derrière, ou à 5, comme vous voulez. Parfois en difficulté, à l'image de cette occasion de Forsberg (45e +1), où il est porté disparu dans une zone qu'il aurait dû couvrir. L'entraîneur de Manchester United a surpris hier en se privant de Paul Pogba au coup d'envoi et en alignant un schéma en 3-5-2. L'homme du match : Marquinhos (7) : le Brésilien a clairement été le seul Parisien à avoir été à un niveau digne d'un joueur évoluant dans un club candidat au titre final. Voyant que le contrôle du match lui échappait, Thomas Tuchel faisait entrer Rafinha en lieu et place de Di Maria. Ensuite remplacé par Verratti (83e), dont l'entrée a tout de suite fait du bien à l'écurie parisienne. Luis Fernandez s'exprime, lui, dans L'Equipe, aujourd'hui, après ce PSG - Manchester United et point les lacunes de la formation parisienne : "Il n'y avait pas de rythme (...) Quand tu reviens en Ligue des champions tu dois immédiatement te remettre en question et jouer cette compétition comme tu l'as fini il y a quelque mois. Kylian Mbappé s'essayait au retourné acrobatique, sans succès (16e). Se baladant sur tout le front de l'attaque, plus particulièrement à gauche, le Suédois a tenté d'être trouvé entre les lignes. En savoir plus sur notre politique de confidentialité. Comme c'est habituel, on a l'impression qu'au PSG, le ballon passe de la défense à l'attaque sans transiter par le milieu de terrain. Opublikowany 17 października 2020 przez Le Paris Saint-Germain participe à cette compétition pour la quarante-septième fois de son histoire et la quarante-sixième fois de suite depuis la saison 1974-1975, ce qui constitue un record au niveau national[13]. Tout un symbole, il alertait Navas (38e). Alors oui, c'est vrai, les Parisiens vont devoir se remettre en question (...) Il manquait l'engagement, l'intensité, la récupération et puis surtout j'ai trouvé qu'il y avait trop d'espaces entre les uns et les autres (...) Les milieux alignés se ressemblent énormément, ils ont tous le même profil et n'ont pas suffisamment accompagné les attaquants (...) Il y a un problème d'animation offensive. S'il n'y a pas Navas dans le but, ça peut même finir à 3-1 (...) Ce qui me gêne le plus, c'est que je n'ai pas senti Paris dans l'agressivité d'un match de Ligue des champions, je n'ai pas vu l'envie de se faire respecter et d'imposer son rythme à domicile (...) Quand Neymar et Mbappé ne jouent que tous les deux, ce n'est pas possible (...) Il va falloir que Tuchel tape du poing sur la table, ce sont les joueurs cadres qui doivent te sortir de ce genre de situations. Aucune prise de balle intéressante, aucune différence faite dans les derniers mètres et surtout, aucune entente avec le reste de ses partenaires de l'attaque. Angel Di Maria frôlait le cadre sur ce coup franc (31e), mais les situations intéressantes étaient rares des deux côtés. Au retour des vestiaires, les Parisiens se rebellaient et poussaient. Il aurait pu égaliser juste avant la mi-temps (45e+1) puis au retour des vestiaires (50e). Le journaliste de RMC a analysé la défaite du PSG à l'antenne, hier soir. PSG : Thomas Tuchel sort de ses gonds et s'en prend ouvertement à ses joueurs ! Depuis le départ de Thiago Silva, j'ai l'impression qu'il n'y a plus de patron sur le terrain". Mais il était concerné, notamment par le repli, ce qui lui a permis de récupérer quelques ballons haut dans la moitié de terrain adverse. Sans jus, sans rythme, les Parisiens entamaient bien mal la rencontre, subissant les assauts mancuniens sans parvenir à mettre le pied sur le ballon. Remplacé par Kluivert (63e). Au retour des vestiaires, les Parisiens étaient encore dominés et Forsberg, à la retombée d'un centre de Mukiele, manquait le cadre de très peu (49e). Confinement : les nouvelles règles détaillées par Jean Castex - Voir les actualités, "Le débrief de la défaite parisienne face à ManU", Le débrief de la défaite parisienne face à ManU. Du côté de Manchester United, les joueurs le splus en vue selon L'Equipe ont été De Gea, Lindelöf et Telles (7/10). Solide, il a rarement été mis en difficultés et peut donc être satisfait de sa performance. Comme en deuxième d'ailleurs, où il n'a eu qu'une sortie loin de son but et un arrêt premier poteau face à Rafinha (90e +4) à effectuer. En phase de poules toujours, depuis 2012, le bilan du PSG est désormais de 33 victoires, 9 matchs nuls et 7 défaites en 49 rencontres. Maintenant, tout le monde sait vraiment bien qu'on est dans un groupe très difficile et cela va être plus dur maintenant". Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire. A la fin, c'était dur de perdre 2-1 car un match nul aurait été mieux pour la suite. PSG faces Nantes in a Ligue 1 match at the Stade de la Beaujoire in Nantes, France, on Saturday, October 31, 2020 (10/31/20). Le géant norvégien a apporté sa taille pour essayer de peser, sans grand succès. Devant Navas, Forsberg plaçait mal son plat du pied après ce centre de Dani Olmo, et le ballon filait au-dessus de la barre transversale (45e +1). Ancelotti fait de City et du PSG les favoris du Final 8. Revivez le film du match sur notre live commenté et retrouvez le classement de la phase de poules de la Ligue des Champions ici. Timide, il s'est petit à petit éteint au fil de la rencontre. Mais aussi une bonne performance dans le débordement, avec notamment un bon centre pour Forsberg (50e). C'était une meilleure performance qu'en 2019, cela montre qu'on a progressé. Peu inspiré dans le jeu court et pas souvent précis à longue distance, il a eu du mal à orienter le jeu des siens par séquences, mais s'est rattrapé à la récupération. Mbappé (3,5) : les supporters parisiens s'étaient mobilisés pour le soutenir sur les réseaux sociaux, lui qui a du mal sur la scène européenne dernièrement. Ses compos, ses schémas, on n’y comprend plus rien. Angelino (5) : un latéral qui aime attaquer. J’en ai marre qu’on occulte la responsabilité des joueurs. Accueil Forsberg (6) : élu homme du match aller par la Rédaction FM, il avait des libertés mais a dû composer avec un avertissement obtenu très tôt (3e). Danilo (5,5) : de retour au milieu de terrain, celui qui est défenseur central dans l'esprit de Thomas Tuchel a réalisé une prestation plutôt honnête, sans plus. Bien utile a son équipe, il a utilisé ses forces pour remplir son rôle.
Que Enfermedades Cura La Yaca, Cua Cua Galletas, Zamba Por Vos Autor, Gonzalo Plata Transfermarkt, Juego De Platos Verbano, Como Se Baila El Charleston, Futuro Continuo Negativo, Venta De Calzado Para Niños Por Mayor, Cheeky 2x1 Camperas, Araña Que Huele Feo Al Aplastarlo,